Comment j’ai perdu ma tente au cours d’un Trek

Comment j’ai perdu ma tente au cours d’un Trek

Je suis François, et je vous raconte mon aventure au cours d’un Trek. Comment j’ai perdu ma tente au cours de ce Trek ? Et comment j’ai vécu cette situation ? Cela s’est passé il y a deux semaines. C’était donc un Trek organisé par un groupe d’amis de mon quartier. D’habitude, pour un Trek, on n’emmène spécialement que ce  qui nous est indispensable tel que la tente, la torche, un sac de couchage, un briquet, etc… Nous partîmes alors pour une expédition vers le tour des aiguilles rouges, un lieu très reconnu pour faire cette activité. Cet endroit est aussi reconnu pour ses paysages de rêves, on y est encore resté bouche bée.

Les étapes du trek et à quel moment j’ai perdu ma tente.

La première étape consistait à joindre le col des Montets qui était à 1461 m d’altitude  pour aller au refuge du Lac blanc à 2350 m d’altitude. Du col des Montets au lac des Cheserys, il nous fallait 2h 20 minutes. Du Lac des Cheserys au refuge du Lac par contre, il fallait 40 minutes. On était donc parti du col des Montets à 6 heures du matin pour atteindre le refuge du lac à 9 heures du matin environ.

La deuxième étape était de rejoindre le refuge bellachat, soit à 2166 m d’altitude. Pour cela, il fallait 6 à 7 heures de marche. Nous partîmes donc du refuge du lac à 9 heures du matin pour arriver à Bellachat à 16heures de la soirée. C’est à cet endroit que nous installions notre tente pour y passer la nuit. De mon côté, tout était encore en place et tous mes affaires semblaient intacts et nickels.

La troisième étape consistait à partir de bellachat le matin pour rejoindre le refuge de Moëde Anterne à 1993 m.  Pour cela il fallait 7 à 8 heures de marche. Fatigué et pas du tout habitué à faire du trek, j’avais des difficultés à se lever le matin. Mes amis à 7 heures du matin étaient déjà prêt à l’aventure alors que moi je me hâtais seulement pour me préparer. J’ai rapidement fait mes affaires, et là était l’erreur car pour faire un Trek il faut bien prendre le temps de faire les affaires. En cours de route, j’ai fait tomber ma tente qui était assez léger et était mal placé dans mes affaires.

Je ne me suis rendu compte qu’arrivé à Moëde Anterne lorsqu’il était l’heure de faire sa tente. La mienne n’était plus là et donc en plus il me fallait soit une solution de rechange, soit un ami bienveillant qui accepterait de m’héberger. La deuxième solution était la meilleure mais je me demandais ce que j’aurais pu faire si je faisais mon Trek en Solo.

La Dernière étape était de partir de Moëde Anterne vers le col des Montets à 1461 m. Lors de cette étape, nous traversions des paysages verdoyantes, des espaces minérales, rien de plus beau.

La leçon

La leçon que j’ai apprise au cours de ce Trek est qu’il ne faut jamais se hâter lorsque l’on fait ses affaires au cours d’un Trek. La deuxième leçon est qu’il ne faudrait jamais faire son  Trek seul.

A lire aussi : UN CADEAU ORIGINAL POUR UN HOMME À NOËL 2017


Les commentaires sont clos.